Vers une passation générationnelle ? Comment et pourquoi le monde du travail pourrait finalement évoluer

Gareth Kershaw

25/07/2019

Le monde du travail est en pleine évolution, tout comme les dynamiques qui le sous-tendent. Inspirés des nouvelles technologies grand public, les nouveaux outils professionnels sont appelés à transformer les bureaux traditionnels en espaces adaptés à la génération “digital-native”. Entre équipements et applications, tout sera pensé pour favoriser des modes et espaces de travail plus agiles, flexibles et productifs, sans concession sur les questions de sécurité et de gestion informatique. Mais bien qu’elle constitue un bon point de départ, la technologie à elle seule n’a pas réponse à tout, écrit Gareth Kershaw.

Milléniaux ? Génération Z ? M’en parlez pas ! Des jeunes pourris gâtés, fainéants et capricieux, qui croient que tout leur est dû. Pas étonnant qu’ils aient si mauvaise presse. En même temps, ils le méritent bien, non ?

Eh bien non, pour être honnête, pas vraiment.

D’une part, même s’il est vrai que de tout temps, chaque nouvelle génération a eu tendance à subir les réprobations de celle qui la précède, ces deux-là en prennent particulièrement pour leur grade.

D’autre part, étant donné que les générations Y et Z constituent déjà 59 % de la population active* et que nous, vieux cyniques, devrons bientôt compter sur elles pour payer nos retraites, il serait de bon ton de commencer à faire preuve d’un peu de bienveillance et d’empathie à leur égard.

Dernier point, et non des moindres, il faut bien admettre que nos jeunes collègues nous rendent service. Et même un grand service.

Et comment ça ?

Parce que, même si on leur reproche si souvent de ne penser qu’à eux, les enfants du numérique jouent en réalité un rôle clé dans la modernisation de nos pratiques et espaces de travail. C’est là un point essentiel à une époque où 75 % des salariés estiment ne pas avoir accès aux technologies nécessaires pour booster leur efficacité**.

La nouvelle génération d’actifs aspire à donner du sens à son parcours professionnel. Plus qu’un simple travail, ils veulent connaître une véritable expérience de vie. Ils ont grandi avec le numérique. Études, consommation, travail, communication, créativité… le digital est omniprésent dans tout ce qu’ils font. Flexibilité et travail à distance sont donc également comme une seconde nature pour eux. Est-ce donc réellement un caprice que de vouloir un environnement et des outils professionnels qui reflètent cette réalité ?

Non. D’autant plus que tout le monde y gagne. À commencer par les entreprises elles-mêmes, dont la plupart jouissent aujourd’hui des avantages associés et de leurs répercussions directes sur leurs résultats financiers.

Une récente étude mondiale révèle, par exemple, que ceux qui considèrent leur emploi comme “utile” sont plus enclins à refuser des offres d’emploi mieux rémunérées dans d’autres entreprises*. De même, les employeurs qui mettent l’accent sur l’expérience et l’engagement des salariés peuvent espérer un retour d’un facteur de 4*.

Comment les entreprises peuvent-elles opérer une telle transformation ? En se concentrant sur l’expérience de leurs collaborateurs au quotidien, selon Manpower Group. Et cela exige de réorganiser les espaces et les pratiques de travail autour des salariés, affirme Manpower. C’est-à-dire lâcher du lest et renoncer à certaines formes archaïques de contrôle au profit d’outils et de pratiques plus flexibles.

Pour cela, nombre d’éléments seront à prendre en compte. À elle seule, la technologie ne fait pas le changement. Si rapide, intelligent et efficace soit-il, un PC portable ne pourra pas impulser une dynamique d’innovation qui transformera les modes de travail. L’innovation, c’est d’abord un état d’esprit, une culture d’entreprise.

Il existe cependant de nombreuses solutions pour parvenir rapidement à de premiers résultats.

Prenez le ThinkBook de Lenovo. Rapidité, performance, productivité, collaboration : ce condensé de technologies répond à toutes les attentes de la nouvelle génération d’actifs. Quant à l’entreprise, elle a toutes les garanties nécessaires en termes de robustesse, de contrôle, de sécurité et de gestion.

Jugez plutôt… Un nouveau mode “veille” qui permet aux utilisateurs de recevoir des e-mails, des messages instantanés et des appels même lorsque le capot de leur appareil est rabattu. Une charge super rapide. Des raccourcis Skype : une touche pour décrocher, une autre pour décliner l’appel. Un lecteur d’empreinte digitale intégré à la touche on/off pour une authentification biométrique simple et rapide. La technologie Dolby Vision pour une collaboration rapide et transparente. La solution Microsoft Intune pour une meilleure visibilité et une meilleure gestion des terminaux. La fonctionnalité Intel Boot Guard pour un démarrage sécurisé et une connectivité sans fil.

Voilà le genre d’innovations que les utilisateurs et entreprises demandent, et que Lenovo s’emploie à leur offrir.

Le monde du travail est-il donc réellement en train d’évoluer ? Il est probablement trop tôt pour l’affirmer. Mais si c’est le cas, alors nous devrons une fière chandelle à nos jeunes collègues pourtant si décriés, même si nous aurons du mal à l’admettre.

 

* Manpower Group : « Millennial Careers – 2020 Vision » (Métiers de la génération Y, vision 2020)

** http://www.dunnsonline.com/blog/10-shocking-statistics-work-productivity/

Le SDDC pour répondre aux enjeux de l’hybridation de l’IT